Be Happy Bien dans son corps

Perte de poids : bilan deux ans après

Écouteurs dans les oreilles, j’ai chaussé mes vieilles baskets, je pars pour 30 mins de course. Si vous me suivez sur Facebook ou Instragram, vous savez qu’en guise de retour au sport, tranquillement après les vacances, j’ai décidé de courir 30 min chaque jour pendant une semaine. Autant vous dire que j’ai été très ambitieuse et qu’au 3e jour je ne pouvais plus marcher.

Bref, courir me donne l’occasion de réfléchir et de faire le bilan perte de poids des deux dernières années.

Le commencement

En 2015, j’ai eu une prise de conscience en voyant une vidéo youtube d’une jeune fille : Angélique ayant le même poids de départ que moi. Avec la méthode Weight Watchers (WW), elle perd 20kg en quelques mois. Elle prend en photos tous ses repas et on voit bien qu’elle ne se prive de rien. C’est juste une histoire de quantité. Je me dis : si elle est capable de le faire pourquoi pas moi !

La chaîne qui m’a motivé : Ma vie Normale par Angélique (un grand merci à elle d’avoir été mon déclic).

Je m’inscris en janvier 2015 avec l’idée que cette fois-ci c’est la bonne, je vais y arriver. J’étais inscrite dans une salle de sport depuis quelques mois déjà. WW et le sport m’ont fait fondre à vue d’œil. En juin 2016, j’avais perdu 33 kg.

 

J’ai passé un peu plus d’une année à compter tout ce que je mange. Ce qui m’a permis d’apprendre à manger de façon équilibrée et dans des quantités adaptées à mes besoins. J’ai perdu beaucoup de poids, rapidement. Je me sentais pousser des ailes, c’était jouissif comme sentiment. Bien évidemment, il y a eu des moments plus faciles que d’autres. Il y a des jours où on ne pense qu’à manger, c’est omniprésent *the struggle is real* sans exagération on se croirait en désintox. Puis il y en a d’autres où tout coule comme de l’eau source.  Ré-apprendre à manger sainement à presque 3o ans n’est pas facile mais ce n’est pas quelque chose d’insurmontable. Vous êtes votre propre limite ;-).

Passé le cap des -33 kg, je constate que mon poids stagne. C’est franchement fatiguant de compter les calories à longueur de journée. Alors je décide de faire une pause et de voir si je suis capable de me débrouiller toute seule.

Pendant un an, je continue toujours assidûment mes séances de sport et à appliquer les notions de nutrition que j’ai intégré dans le passé. Un an de yoyo,  1kg de pris, 500gr de perdu etc…et surtout d’agacement après ma balance. Je suis passée de la fille qui ne s’était pas pesée depuis 10 ans à celle qui monte sur la balance matin et soir. C’était invivable.

A lire sur le même sujet : Perdre du poids en mangeant sainement.

Etre bien dans son corps

En mai 2017, j’ai 4kg de plus par rapport à mai 2016. Je constate que je ne peux pas me passer de cadre pour le moment, je ne suis pas prête. Alors je décide de me remettre à compter, cette foi-ci avec MyFitnesspal. Application gratuite et franchement bien faite qui me met face au faite que je mange bien mais que je mange beaucoup trop de fruit et donc de sucre.

Note : la méthode WW permet de manger légumes et fruits sans les intégrer à son quota de points. Ce qui fait qu’on peut perdre la notion de quantité raisonnable.

Je me remet dans le bon chemin, et c’est de nouveau satisfaisant de voir le poids descendre sur la balance (à ce jour, je suis au même poids qu’en juin 2016, yeah !). Le problème, c’est que manger devient une source de stress. Je lis toutes les étiquettes, je capote littéralement sur les calories. Je fais du sport jusqu’à voir des petites étoiles car il faut brûler toujours plus de calories. Cela devient une obsession maladive. Bref, je développe un trouble du comportement alimentaire. J’ai remplacé un problème d’obésité par un autre.

Et puis les vacances arrivent. Clairement, c’est un grand stress de ne pas pouvoir planifier mes repas.

J’ai eu la chance de passer mes vacances en famille et de rapidement penser à autre chose que la nourriture. Je pense que durant ces deux semaines de vacances, j’ai mangé tous les gâteaux que n’avais pas mangé depuis 2015, c’était bon mais non sans culpabilité.

Résultat de la balance à mon retour : je n’avais pas pris 1 gramme. Une semaine après mon retour j’avais même perdu 1,4 kg.

Cela m’a fait réfléchir. Je pense que je fais subir à mon corps un tel stress lorsqu’il s’agit de perdre du poids que le cheminement pour y arriver est difficile. Alors que, si je lâche prise tout semble aller beaucoup mieux.

Nouveau départ

Pour cette rentrée, je décide donc :

  • De continuer à utiliser MyfitnessPal mais uniquement pour les aliments moins santé. Je vais arrêter de compter les grammes de salade que j’ingurgite. C’est ridicule et ça rend fou.
  • Continuer à faire du sport car j’aime ça et ça me fait du bien mais sans virer folle obsessive.
  • Ne plus focaliser sur cette maudite balance et me dire que si je ne perd plus de poids et bien c’est pas grave (même si j’aimerai encore perdre plus ou moins 7 kilos). L’important : c’est que je sois en santé ! Je ne ferai jamais 60kg et bien who cares au final ça ne regarde que moi !
  • « Essayer » de lâcher prise quant à mon rapport à la nourriture et réintégrer la notion de plaisir.

La perte de poids passe avant tout par la tête 

A travers cet article, je souhaite mettre l’accent sur le côté psy trop souvent négligé. Selon moi, il est plus facile de manger sainement et de faire du sport que d’accepter les raisons de ce surpoids et votre nouveau corps.

Maintenant que j’ai un peu de recul sur la situation et surtout de l’expérience, je comprend l’intérêt de perdre du poids lentement. Tout d’abord, pour que le corps/la peau s’habitue et surtout pour que l’esprit se fasse à ce nouveau corps qui n’est pas le votre. Je parle ici, évidemment d’obésité et non des quelques kilos en plus de l’hiver. Pas évident de se reconnaître dans le miroir lorsque l’on a toujours été, depuis son plus jeune âge, en surpoids/obésité. Ce qui est toujours difficile pour moi est d’accepter la nouvelle personne que je suis devenue : apprendre à vivre avec un corps qui n’est pas le mien.

Anecdote : Je me souviendrai toujours de cette fois, au gym, cela m’a pris quelques secondes avant de constater que cette fille qui me regardait fixement était seulement mon reflet dans le miroir. Sentiment vraiment très étrange qui est toujours un peu présent quand je vois les traits tirés de mon visage.

Le poids part mais l’image reste.

Vous ne devez pas seulement accepter la nouvelle image que vous renvoyez. Vous devez vous accepter tel que vous êtes : un ventre mou avec des vergetures et des bras flasques. Même si je me tue au sport, je sais que certaines marques vont rester. Cela fait partie du jeu.

Il est aussi important de comprendre les raisons qui ont fait que vous avez pris autant de poids (aussi douloureux cela peut-il être) et les raisons de votre changement afin de pouvoir aller de l’avant et poursuivre votre nouvelle vie.

Votre excès de poids, n’est pas seulement dû au fait que vous mangez trop ou que vous ne faites pas de sport. C’est avant tout car vous comblez un manque par la nourriture.  La perte de poids se passe avant tout dans la tête. Pensez-y et ne négligez pas cet aspect dans votre démarche.

Pour conclure

On veut tous perdre du poids pour des raisons qui nous sont propres : être en meilleur santé, pouvoir s’habiller n’importe où, faire toutes les activités que l’on veut, être mieux dans sa tête, mieux dans son corps. Le chemin va être long et sinueux mais si vous êtes vraiment motivé(e), vous allez y arriver. J’étais la première à penser que mon obésité était incurable jusqu’à ce que j’ai le déclic et que je crois assez en moi même pour y arriver. Donc croyez en vous et soyez fier(e) de vos efforts !

Vous n’avez pas pris ces kilos en une semaine, vous ne les perdrez pas en un mois. On ne parle pas ici de régime/restrictions ou de méthodes miracles, on parle d’un changement de vie.

Sur la méthode, je ne peux que vous conseiller de compter vos calories dans un premier temps. C’est ce qui m’a sauvé.

Weight Watchers est une méthode efficace afin de vous mettre les pieds dans les bonnes habitudes alimentaires. Je vous la recommande vivement ça a littéralement changé ma vie. Mais prenez conscience que ce n’est pas une fin en soi et que c’est difficilement jouable sur du long terme.

MyFitnessPal est une solution plus complète car il y a un compteur de nutriments. C’est aussi plus facile à utiliser et gratuit. Par contre, nous sommes toujours dans le cercle vicieux du comptage de calories. Alors oui, pour vous donner le coup de pied dont vous avez besoin mais ensuite vous devez apprendre à faire sans et à trouver le rythme qui vous convient le mieux.

L’important est d’intégrer de bonnes habitudes alimentaires afin de pouvoir vous passer de ces outils de comptage de calories. Mais au départ, certaines personnes comme moi ont besoin d’un cadre « strict » alors c’est pour cela que je vous les recommande.

Pourquoi je vous raconte tout ça ?

-La première raison est purement égoïste, j’ai besoin de faire le point sur le chemin parcouru  et celui qui reste à parcourir.

-La deuxième, avant tout pour partager mon expérience. Je sais à quel point on peut se sentir misérable lorsque l’on est pas bien dans son corps et par ricochet dans sa tête. J’ai juste envie de vous dire que vous n’êtes pas responsable de votre obésité, c’est une maladie et que si vous avez envie d’un changement, c’est possible. Vous devez être conscient(e) que le chemin est long et surtout que perdre du poids ne sera pas la solution ultime à votre épanouissement. Le bonheur n’est pas sur votre balance.

Le mot de la fin sera de vous aimer tel que vous êtes. Que vous ayez des kilos en trop, des kilos en moins, un ventre mou, des bras flasques. Il n’y a pas de corps parfait, l’important est que vous soyez en harmonie avec vous même. N’essayez pas de perdre du poids à tout prix pour coller au standard, soyez heureux tel que vous êtes !

A.

PS: Si vous vous êtes rendus jusque là, bravo ! Un grand merci pour m’avoir lu. Si vous voulez en discutez en commentaire ou par email, n’hésitez pas, je répondrai avec plaisir.

 

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Nana
    8 septembre 2017 at 2:45

    Voilà, tu m’as fait pleurer…
    Écrire cet article a du être une épreuve à part entière. Je sens l’émotion et entends certaines de nos conversations.
    Je souris fort en lisant cette partie de lâcher prise pendant tes vacances. Quelle belle étape !!!

  • Reply
    Amélie [L'atelier Azimuté]
    7 septembre 2017 at 4:05

    Ton témoignage est vraiment touchant ! Bravo pour ton parcours, et peut-être qu’avec le sport ta peau va se retendre (certaines femmes y arrivent!). Personnellement j’avais moins à perdre mais j’ai lutté des années avec des TCA, et en ce moment j’ai décidé de croire que je vais enfin réussir à me remettre en forme. Tu as 100% raison de dire que l’aspect psy est important, je pense en effet qu’il est vraiment prioritaire !
    Bon courage pour la suite de ton parcours !

    • Reply
      Audrey
      7 septembre 2017 at 6:13

      Merci Amélie pour ton commentaire. Ma prochaine étape sera de consulter un spécialiste pour réussir à soigner ce problème à la source. Mais je suis confiante en l’avenir. J’ai fait le plus gros du parcours. Je te souhaite aussi bon courage pour la suite. On est capable de soulever des montagnes, il suffit de croire en nous. 😉

      • Reply
        Amélie [L'atelier Azimuté]
        8 septembre 2017 at 11:38

        Coucou Audrey, Merci pour ta réponse et aussi pour ta visite sur mon blog ! J’ai fait une fausse manip sur mon blog qui fait que j’ai du rétablir la base de données d’hier, et j’ai donc perdu ton commentaire et la réponse que je venais de te faire… mais en tout cas n’hésite pas à me dire ce que tu penses de mon streetcast, et à partager tes podcasts favoris ! 🙂

        • Reply
          Audrey
          8 septembre 2017 at 12:13

          Hello Amélie, pas de soucis. J’ai pu écouter 5 épisodes de ton streetcast qui est hyper bien, j’aime beaucoup le format court, tu as une voix mélodieuse (paramètre important dans le podcast) et aborde des sujets intéressants. Je vais suivre ça avec intérêt.

  • Reply
    Anaïs
    7 septembre 2017 at 1:50

    Coucou,

    C’est un très beau témoignage que tu nous a écrit. Et comme toi j’ai fait WW et j’avais réussis à perdre 20kgs,. Malheureusement je me « bouffais » la vie et la vie de mon ami avec le fait de compter les points, mais j’étais tellement contente d’avoir perdu autant de poids, mais sans jamais me trouver bien … WW m’a aussi redonnée le gout au sport ! =) Puis vient le moment où je me dis que je peux continuer seule …
    Et là au bout de 2 ans, j’ai repris 10kgs, mais seulement 1 taille de jean et 2 tailles de hauts. Peux être que j’ai pris plus de muscles… mais pour moi ses 10kgs me sont insupportables… Et c’est la catastrophe, j’ai voulu tester pleins de choses pour reperdre vite, mais rien ne fonctionne. Depuis juin, j’ai découverte LW et j’espère retrouver mes bonnes habitudes alimentaires (surtout arrêter les grignotages …) et pouvoir enfin perdre durablement mes kg en trop et surtout me tonifier !
    Bon courage à toi pour la suite

    • Reply
      Audrey
      7 septembre 2017 at 2:31

      Merci Anaïs de nous raconter ton histoire. Effectivement, avec WW difficile de ne pas devenir obsessive. Je pense sincèrement que l’approche de LW est plus saine. Mais parfois adopter les bons réflexes prend du temps, c’est normal qu’il y ait des petits craquages, il faut aussi profiter de la vie. Lorsque tu grignotes, tu peux te poser la question: Pourquoi est-ce que j’ai besoin de manger ? Est-ce que j’ai faim ? Pour en être certaine : bois de l’eau ou du thé/tisane. Si 30 min après tu as encore cette envie de grignoter, manges quelque chose ! Est-ce que je m’ennuie ? Est-ce que je suis agacée ? Pour cela il faut que tu occupes ton esprit, si tu peux sors t’aérer ou alors écris ce qui te tracasse sur une feuille puis essayes de trouver une solution satisfaisante qui ne se mange pas.
      Bon courage à toi aussi pour la suite, tu vas réussir, j’en suis certaine !xoxo

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :